#3 Philippe Prograge – L’INTERVIEW

Partagez avec vos amis

[Entraineur de l’équipe de France de trail]

Quel est ton métier dans la vie de tous les jours ?
Je suis responsable technique dans un grand lycée à Andrézieux-Bouthéon dans la Loire, je m’occupe entre autre de la maintenance, de la restauration et de l’entretien des locaux, soit une équipe d’une quarantaine d’agents.

Pourquoi t’appel ton « papa Phil » ?
C’est à ceux qui m’ont surnommé comme cela qu’il faudrait poser la question !!!. Plus sérieusement, je pense que parfois je me comporte plus comme un proche que comme un entraineur, je connais presque toutes les familles de chacun, et donc il m’arrive de demander des nouvelles d’eux, je m’intéresse aussi à eux pas que sur le plan sportif, et pour moi, ce n’est pas un détail de les connaitre aussi dans leur vie quotidienne. Par exemple, sur un templier que Maud (Gobert) a gagné, en plus du suivi sur la course, j’ai dû gérer ses 3 filles (10-8-6 ans) sur la journée avec moi et ses filles aussi sont « très sportives » !!!!

Comment es tu devenu entraineur de EDF ?
J’ai été nommé à ce poste dès 2007 par la DTN, alors que le Trail n’avait pris encore tout son essor, mais la FFA en vue d’une future EDF (2009) souhaitait avoir une personne en charge de ce domaine. J’ai depuis « la fin du siècle dernier » passé tous les examens d’entraineur. Je pratiquais le Trail depuis 1998 (bientôt 20 ans) après avoir couru sur la route, à un moment où lorsque l’on prononçait le mot « Trail » personne ne connaissait et au départ des Templiers, on pouvait s’inscrire encore le matin de la course !!!

De qui est composé ton équipe ? (Kiné, thérapeute, podologue, ostéo… ?)
Nous avons un staff médical composé d’un docteur, un kiné ou deux, et parfois nous sommes aussi accompagnés par un podologue

Est-ce que tu as un programme spécifique pour chaque athlète ?
Pour les coureurs que j’entraine au quotidien (cette année en EDF de Trail, je m’occupais de Maud, Nathalie, sylvain et Ludo) bien entendu que leurs plans d’entrainement sont complètement différents les uns des autres alors que pourtant, ils avaient tous les 4 le même objectif. Il faut l’adapter en fonction des spécificités de chacun (âge, passé sportif, lieu de résidence, profession, famille, etc…), là nous ne sommes plus dans l’entrainement pur, mais plus dans du coaching individuel !!

Comment entraines-tu l’équipe de France ?
Lors du regroupement sur une semaine, environ 1 mois avant le championnat, je fais un plan d’entrainement commun (c’est le but de courir ensemble), mais qui s’adapte en fonction de l’état de forme, d’une blessure, de la dernière course effectuée, etc…mais la trame générale, tout le monde la respecte

Comment entraînes-tu les coureurs à distance ?
Aujourd’hui, grâce à internet, les moyens de communications modernes, et les outils que peuvent utiliser les athlètes (montres, GPS, cardio etc…) il est assez facile de suivre leurs entrainements à distance, même s’il est plus facile de les avoir « sous la main ». De toute façon avec la spécificité du Trail qui fait que lorsqu’ils partent en nature pour travailler sur du long, il serait bien difficile de les suivre !!! même lorsque je suis en stage avec eux, hormis sur des séances intensives, le reste du temps on ne peut que les apercevoir !!!

Combien de temps ça prend d’entraîner ces coureurs ?
Je passe en moyenne 2 h par jour et un peu plus les week-ends, à cela s’ajoute mes déplacements sur diverses compétitions, mais si je m’investis autant, c’est que j’aime ça et que je me réalise à travers mes athlètes, que ce soit ceux que j’entraine au quotidien, que ceux que j’encadre avec l’EDF

dsc_0015_resized

Equipe de france de trail 2016

Comment continuer à entrainer un athlète malgré une blessure (motivation) ?
Les athlètes, même blessés, gardent une motivation importante, je dirai même que le plus difficile parfois, c’est de les convaincre qu’il faut réduire voire cesser le sport pendant une certaine période. Et enfin qu’ils acceptent bien au moment de leur reprise de ne plus être aussi performant qu’avant leurs blessures, et qu’ils reviendront sans problème à leur niveau, mais qu’il faudra être patient.

Quelle est la clef du succès de l’EDF ?
Il ne faudra pas le dire aux autres nations (lol). je pense que leur envie de défendre les couleurs de leurs pays est vraiment un élément déterminant, cela implique aussi qu’ils se sentent bien dans cette équipe, ils font de cet objectif la compétition majeur de leur saison, nous sommes presque la seule nation à organiser un stage d’une semaine, c’est aussi un élément fort de leur motivation, et puis peut-être que l’on arrive, par des mots, des rapports humains, à faire passer notre message, et lorsque je vois au mondial au Portugal, Nathalie qui court avec une côte cassée suite à une chute en début de course, que sylvain avec une rupture d’un ligament (il ne pourra pas recourir avant 2 mois) cheville en « vrac » au 55ème km, une Maud qui est championne du monde en Irlande(2011) alors qu’elle aussi suite à une chute en début de course, a une cheville en vrac !!! qu’un Julien Rancon en 2013 au pays de galles suite à une chute et au bord de l’abandon et que l’on arrive à le remettre sur pied et qu’il termine médaille de bronze !!! Je crois là, la démonstration est faite de l’amour du maillot bleu-blanc-rouge.

Les hommes et les femmes ont le même entrainement ? Même cadence ?
Je ne fais de distinction entre homme et femme, simplement comme je le disais plus haut, c’est leur vie de tous les jours qui détermine la « dose » d’entrainement, mais sur le stage où tout le monde est à 100%, alors là tous ont le même travail à faire.

Comment rejoint-on l’EDF ?
Nos modalités de sélection portent sur plusieurs critères
– Les résultats sur le dernier mondial
– Les résultats des championnats de France
– Eventuellement d’une course de sélection
– Et enfin on se laisse le droit sur un potentiel avéré, de sélectionner, même si l’un des critères n’est pas remplit, mais cela se fait de façon très exceptionnelle

Peux-tu nous donner un exemple de journée d’entraînement ?
Ce n’est pas possible par rapport a tout ce que j’ai dit au-dessus que cela dépend de l’athlète, une journée type …ça n’existe pas et pourtant que c’est une question que l’on me pose très souvent.

Quel sport conseilles-tu à tes athlètes autre que la course à pied ?
J’aime bien qu’ils aient une pratique d’autres sports (au moins à certain moment de l’année) vélo, rando, ski de fond, ski alpin, natation.
Là encore, c’est en fonction de chacun, si je demande à un breton, un bordelais ou à un ch’ti de faire du ski de fond, du ski alpin dans la semaine, il va croire que je me moque de lui !!!!

Tu entraines que des pros ?
Pas de professionnel en équipe de France, ce sont « simplement des athlètes de haut-niveau »
Pour exemple, Maud, monitrice de ski, Nathalie cadre infirmière, Aurélia travaille dans les espaces verts, Caro prof histoire-géo, Ludo ingénieur informatique, Sylvain militaire, Mitch gendarme PGHM, Nico travaille dans une station de ski, avant il était livreur, etc… ce sont tous des gens « normaux » et c’est bien ainsi, c’est aussi pour cela que les coureurs anonymes peuvent s’identifier à leurs champions

Tu entraines que des traileurs ?
J’entraine aussi Jérémy Pignard international sur 100km, Anne-Marie Vernet et Valérie Vallon, internationales sur 24h, Lucie Jamsin et Adélaïde Panthéon en course de montagne et quelques autres « grands athlètes », je pense entre autres à Thierry Breuil, Gilles Guichard qui eux aussi sont passé par l’EDF. Je m’excuse pour les autres, je ne peux pas citer tout le monde.
Enfin j’entraine aussi des monsieur ou madame « tout le monde » car je ne veux surtout pas me couper de la base, car au départ, avant de devenir un champion, on est simple athlète et c’est aussi un moyen pour moi de revenir aux choses essentielles, que l’on arrive à oublier lorsque l’on se retrouve dans » la bulle « du haut-niveau

Quel conseil donnerais-tu à des débutants en Trail ?
De se faire PLAISIR !!! et les résultats viendront, tout en sachant que l’on ne nait pas champion, et qu’avant de dire merci à son coach, les champions doivent dire merci à ……leur papa et maman !!!
C’est simplement ensuite que le coach intervient et vient faire fructifier les qualités innées qui sommeillent dans l’athlète

ZOOM SUR L’EQUIPE DE FRANCE DE TRAIL

Questions rapides ! (Réponse en un mot.)
Papa Phil, un mot !!!!! ça va être difficile te diraient mes athlètes (lol)
img-5275-600x400

 

Quel est le point fort de l’EDF ? La cohésion

Qui est le/la leader de l’EDF ? nous n’avons que des leaders, mais qui font abstraction de leur statut pour se mettre au service de l’équipe, même si le jour de la course chacun, joue sa chance

Qui est le/la plus taquin ? la kiné !!

Qui est le/la plus fêtard(e) ? Benoit

Qui est le/la plus rapide ? Peut-être Nico-Sylvain chez les gars et sur, Anne-lise chez les filles

Qui est le/la plus titré(e) ? Ce doit être Maud

Qui est le/la plus gros(se) mangeur/se ? Nous en avons beaucoup, mais je dirai encore Benoit, sauf lorsqu’il fait régime !!!

Quel athlète entraines-tu depuis le plus longtemps ? En EDF, Maud (2009) et Sylvain (2010)

Qui est le/la plus farceur ? peut-être Ludo

Qui est le/la plus aventurier ? je dirai Maud, qui n’a pas peur de grand chose

Qui est le/la plus à l’écoute ? les petits nouveaux !!!