LES BLESSURES DU COUREUR

Partagez avec vos amis

Bien connue dans l’univers running, la blessure est l’ennemi numéro 1 du coureur. Anodine ou sérieuse, elle peut apparaître lors de la pratique et aucun sportif n’est à l’abri de cette vilaine plaie. Quelles sont donc les blessures les plus fréquentes rencontrées par ces sportifs ? Mais surtout comment les prévenir et les guérir pour préserver son capital santé ! On vous donne la réponse !

Surentraînement, manque d’expérience ou encore mauvaises conditions d’entraînements sont autant de facteurs qui peuvent être à l’origine d’une blessure pour le coureur. Elles touchent généralement les membres inférieurs, les plus sollicités par la course.

Genou, pieds, jambes, fosse lombaire, cuisse, hanche sont donc être mis à rude épreuve !

 

THE BLACK LIST 

 

Parmi les blessures fréquemment connues des coureurs, on retrouve la périostite tibiale. Son nom ne vous dit rien ? Elle est pourtant très répandue dans le monde de la course et peut empêcher la pratique du sport dans les cas extrêmes. Souvent déclenchée après une reprise intensive ou en terrain dur, elle touche la région du tibia provoquant des douleurs lors de la course. Heureusement, elle se traite facilement grâce à du repos. On modère donc son effort lors des entraînements et on gère les reprises en douceur.

Le coureur peut aussi être amené à connaître la tendinite d’Achille. Comme son nom l’indique, c’est le tendon d’Achille qui est confronté à un traumatisme lié au poids exercé par le triceps sur lui. Il est fréquemment lié à un surentraînement ou à des chaussures non adaptées. La solution reste le repos jusqu’à la disparition de la douleur, avec dans certains cas des séances de kiné pour soulager la douleur.

Massivement sollicitée lors de la course, la région du pied peut être malmenée par un surentrainement, un choc ou un mauvais équipement. Des lésions peuvent se déclarer au niveau de l’aponévrose plantaire et provoquer des douleurs plus ou moins intenses. La prise d’anti-inflammatoire est le traitement généralement recommandé. Après consultation chez un orthopédiste, des semelles adaptées peuvent être la solution au pied douloureux.

Les coureurs ont des genoux et il y a aussi le genou du coureur. De son vrai nom, la chondromalacie rotulienne se manifeste par des douleurs au niveau de la rotule, causées par un ramollissement ou une lésion du cartilage. Une reprise brutale importante et des sorties en terrain sinueux sont les principales raisons des coureurs en mal du genou. De nombreux traitements peuvent être prescrits pour atténuer les symptômes bien que le ménagement soit de rigueur.

Le genou est décidément la cible première des maux du sportif. Aussi, il n’est pas étonnant qu’il croise la route du syndrome de la bandelette ilio-tibiale, plus simplement appelé l’essuie-glace. Comme son nom l’indique, le tendon touché se déplace d’avant en arrière à la manière d’un essuie-glace. Des mouvements répétitifs qui sont à l’origine des douleurs ressenties pendant la course.  Bien que banale, cette affection peut se montrer tenace si on n’y prend pas garde. Repos sportif ou méthode par glace sont les premiers gestes à suivre pour la soigner au mieux.

Mieux vaut prévenir que guérir

De nombreuses blessures sont susceptibles de croiser la route des adeptes du running. Dans la plupart des cas, elles ne sont que des obstacles rencontrés en chemin et il est facile de les esquiver en employant la bonne tactique. Ces obstacles peuvent être plus difficiles à surmonter si on baisse sa vigilance. Il y a donc une chose primordiale que le sportif doit écouter : son corps. Grâce à lui de pouvoir pratiquer le sport qu’il aime et aller toujours plus loin. Pas de négligence tolérée envers lui, il faut en prendre soin. Pour ça, il lui faut au moins du repos, des bonnes chaussures et de l’écoute avant tout. Parce qu’il le vaut bien !

Une douleur, un doute, consultez votre Kiné