Les Courbatures : Pas si mal que ça !

Partagez avec vos amis

Chaque sportif a déjà connu des lendemains difficiles. Douleurs légères ou insurmontables, il n’est pas rare de devoir faire face aux courbatures. Elles apparaissent généralement 12h à 48h après un effort physique et sont provoquées par de microlésions au niveau de la fibre musculaire. Que l’on soit amateur ou athlète confirmé, personne n’est à l’abri de ces vilaines douleurs, surtout après un entraînement musclé.

Dans quels cas surviennent-elles ?
Les courbatures sont le résultat d’un état de fatigue musculaire plus ou moins intense. Si les douleurs sont supportables, cela signifie que les muscles ont bien travaillé. Si elles deviennent insupportables au point de ne plus pouvoir marcher, alors l’effort a été trop intense, et le corps nous le fait ressentir. Gare donc à ne pas trop pousser l‘entraînement !

On peut toutefois s’armer contre les courbatures en adoptant quelques précautions.

L’entraînement
Meilleur bagage pour les éviter, des muscles bien entraînés sont des muscles plus résistants ! Un bon entraînement respectant une phase d’échauffement et de récupération permet au corps d’assimiler les efforts qu’il devra fournir et ainsi limiter les courbatures après une sortie. Voilà pourquoi il est un bon indicateur de l’état de forme du sportif. Les habitués pourront le confirmer. Pour les autres, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

L’étirement
Après une séance, quelques étirements peuvent être bénéfiques pour redonner de la mobilité aux articulations sollicitées. Attention toutefois à ne pas étirer trop longuement ses muscles au risque d’accentuer les micro lésions générées par l’effort. On prévoira une bonne séance de stretching un peu plus tard.

La douche froide
Un bon jet d’eau froide sur des jambes douloureuses saura faciliter une bonne récupération. Méthode utilisée par certains athlètes de haut niveau, ses bénéfices ne sont plus à prouver. Elle permet au muscle de se reconstruire et accélère la récupération. N’ayez plus de vous lancer à l’eau froide !

Pour plus de sensation, on n’hésite à profiter des bienfaits du massage pour décontracter les muscles. Associés à de l’huile essentielle, le muscle renaît de ses cendres. Finalement, pas si terrible que ça les courbatures !

Une bonne nutrition
On boit, avant, pendant et après en privilégiant les eaux riches en nutriments.
On mange, mais pas n’importe quoi ! Fruits frais et secs, oléagineux, légumes, poissons maigres ou viandes blanches sont idéals pour bien récupérer.
On évite toutes les boissons qui ne sont pas de l’eau et les aliments acidifiants.

Le repos
Sûrement l’allié le plus important contre les courbatures, le repos est essentiel au sportif en mal d’entraînement. Il peut varier selon l’intensité de la douleur et assure de repartir en bonne et due forme !

Pour une récupération optimale, on peut envisager un footing tout en douceur.
Soigner le mal par le mal direz-vous, mais une course à faible allure pendant 15 à 30 minutes permet de réactiver le muscle afin qu’il conserve force et puissance.

On peut être rassuré : les courbatures ne sont pas insurmontables. Elles s’avèrent même parfois bénéfiques ! Bien qu’elles soient familières à tous sportifs confondus, on peut en limiter les effets grâce à quelques étapes simples. Plus de peur que de mal ?