Le Drop c’est Quoi ?

Partagez avec vos amis

le_drop_c_est_quoiOn va faire simple puisque c’est simple, le « drop », c’est la différence de hauteur entre l’arrière (talon) et l’avant (avant-pied) de la chaussure.
Comment peut-on connaître ou vérifier le drop d’une chaussure… fiez-vous aux informations données par le fabricant.
Ou alors acheter la paire de chaussures que vous souhaitez et coupez-la en deux… à ce rythme-là ça fait cher la vérification 😉

Maintenant que la définition est faite, ça sert à quoi ? Le drop n’est pas sans conséquence sur la foulée du coureur. Certains disent que le drop joue sur les performances ou les blessures du coureur. Il faut faire très attention lorsque vous changez de chaussures de running, changer radicalement de drop est risque de blessure.
Ne baissez jamais votre drop de plus de 4 mm d’un coup.

Pourquoi ? Lorsque vous courez, vos muscles travaillent d’une certaine façon. Les mollets et le tendon d’Achille jouent un rôle crucial, plus vous baisser le drop plus vous tirez sur ses muscles, il est donc évident que si vous n’avez pas la souplesse nécessaire, vous allez vers la blessure. Le zéro-drop (cher aux barefooters), n’est pas forcement accessible à tout type de coureur. En effet il faut déjà courir sur l’avant du pied pour courir avec ce genre de chaussure. Selon les marques le zéro drop est défini comme parfait pour vous. (En effet, car vous ne vous servirez quasiment pas de votre amorti). Mais attention toutefois à ne pas vouloir changer sa foulée, car vous risquez des blessures. (Je sais de quoi je parle)

 

NB : Nous pensons tous que ce ne sont pas quelques millimètres qui vont changer grand-chose … et pourtant si !

Selon des scientifiques et ingénieurs des grandes marques ainsi que le retour des athlètes, le fait de « descendre » le drop permet des performances plus importantes, mais à aujourd’hui rien n’est vraiment prouvé. Mais nous savons que dans la course naturelle, l’attaque se fait presque toujours avec l’avant ou le milieu du pied (Cf. Usain Bolt sur ses 100m), avec les épaules bien en avant vous gagnerez en vitesse. Lorsque la foulée est attaquée par le talon, les chocs encaissés par le corps sont énormes et le corps n’aime pas ça, peut être que vous êtes jeune et que vous ne ressentez aucune douleur actuellement, mais dès que vous arriverez au stade où votre corps commencera à ne plus accepter leurs chocs, votre kiné deviendra votre meilleur ami (il n’y aucune chaussure capable de les encaisser).

Alors que l’attaque par le milieu ou l’avant-pied est amorti par une surface bien plus importante et très élastique (vous aurez également plus de souplesse au niveau de la cheville et risquez moins de vous blesser).

calcul_drop

Donc, comment choisir le bon drop ?
Partez courir (après 1 ou 2km d’échauffement) essayer de courir sur la pointe du pied sans poser le talon (drop zéro) et essayer de courir sur le talon (drop fort 14 (environ)). Puis recourez normalement.

Suite à ce test lors de votre prochaine sortie réitérez le test afin de bien savoir quel type de foulée vous avez ou vous plaît le plus.
Vous aimez courir sur l’avant du pied ? Partez sur des drops faibles jusqu’à 4 maxi.
Vous aimez courir sur l’arrière du pied ? Attention essayez de mettre les épaules un peu plus en avant et vous verrez les différences, mais partez sur des drops entre 12 et 14.
Vous courez comme la plupart des coureurs ou vous n’arrivez pas à faire la différence ?Restez sur des drops entre 8 et 10.
Vous ne savez vraiment pas ? vous n’avez pas de douleur ? Restez donc avec le même drop.